Impôt ecclésiastique dans d’autres pays

Autriche

En Autriche, les membres de l’Église catholique paient une contribution de l’Église. Il est calculé à partir du revenu annuel brut. Depuis 2012, les cotisations sont déductibles à titre de dépenses spéciales jusqu’à un montant maximum de 400 euros.

 

La France et les États-Unis

Dans les révolutions de la France et des Etats-Unis, la contribution de l’Eglise a été abolie. Les Eglises reçoivent le soutien de l’Etat, mais dépendent des dons. Seuls les trois départements de l’est de la France (Rhin inférieur, Rhin supérieur et Moselle) ont des dispositions particulières. Là-bas, l’église est financée par l’État à partir du pot d’impôt général.

 

néerlandais

Aux Pays-Bas, il n’y a pas d’impôt ecclésiastique ni de soutien de l’État aux communautés religieuses. Celles-ci sont financées exclusivement au niveau régional par des dons.

 

Belgique et Grèce

En Belgique et en Grèce, les prêtres sont payés par l’Etat comme des fonctionnaires. Les municipalités sont légalement tenues d’entretenir les bâtiments.

 

Grande-Bretagne

En Grande-Bretagne, les églises n’ont jamais été expropriées. Ils couvrent les dépenses non couvertes par les dons provenant de leurs propres actifs.

 

Espagne et Italie

Luca Toni est en procès parce qu’il n’a pas payé d’impôt ecclésiastique au FC Bayern Munich pendant son séjour. L’Italien est venu personnellement, a dû attendre longtemps et ne comprend pas le sens de la taxe.

 

En Italie, une taxe religieuse et culturelle obligatoire est prélevée (8 % de l’impôt sur le revenu brut). Le contribuable doit indiquer quelle communauté religieuse doit bénéficier de l’impôt. Ce système s’applique également en Espagne, mais le montant de la taxe est de 0,7 %.

 

Suède et Finlande

En Suède, l’impôt ecclésiastique après la séparation de l’État et de l’Église est appelé « contribution de l’Église » et est perçu par les autorités fiscales de l’État. En Finlande, l’impôt ecclésiastique s’élève à un à deux pour cent du revenu imposable, et les sociétés sont également soumises à l’impôt ecclésiastique.

 

Portugal

L’Église catholique du Portugal est financée par ses propres actifs. Toutefois, les membres d’une communauté peuvent déterminer 0,5 % de leur revenu à des fins religieuses.

Bonjour, Je m’appelle Laura et je suis journaliste de presse. Ma passion ? Ecrire des articles sur tout types de sujets !

Laura

Bonjour, Je m’appelle Laura et je suis journaliste de presse. Ma passion ? Ecrire des articles sur tout types de sujets !

More Posts

Laura

Bonjour, Je m’appelle Laura et je suis journaliste de presse. Ma passion ? Ecrire des articles sur tout types de sujets !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *